Syndicat National des Médecins Français
Spécialistes de l'Appareil Digestif

eJOURNAL - SYNTHESE MAI 2018

jeudi 31 mai 2018 eJOURNAL

- Vent de colère chez les proctologues cet article et le positionnement ferme et digne des proctologues, de la SNFCP et du SYNMAD, ont fait grand bruit. Comment peut-on en effet accepter que l'assurance médicale obligatoire des français rémunère différemment pour un acte identique un chirurgien digestif et un proctologue chirurgical gastroentérologue ? Le BLOC, et particulièrement sa branche chirurgicale (Union Des Chirurgiens de France – UCDF) défend pourtant ce point de vue et s'est opposé à ce que les gastroentérologues exerçant la proctologie chirurgicale puissent bénéficier de l'Avis Ponctuel de Consultant avant une chirurgie et des modificateurs J et K associés à l'acte chirurgical. Nous saurons nous en souvenir le moment venu… Nous travaillons aujourd'hui avec la CNAM afin de trouver une solution honorable et équitable afin qu'un même travail soit associé à une même rémunération. Nous avons bon espoir d'y parvenir et formulons le vœu de revenir vers vous rapidement avec des nouvelles encourageantes.

95ème réunion JGES : la culture de l'image et du détail. Dans cet eJournal, le Dr Jean-François REY, infatigable voyageur et curieux de toutes les innovations touchant à l'endoscopie, nous rapporte des nouvelles de la réunion de printemps de la Société Japonaise d'Endoscopie Digestive (JGES). Il est vrai que la lecture de cet eJournal donne l'eau à la bouche ! 3h30 de symposium consacré aux techniques de coloscopies, telle que nous les pratiquons tous les jours avec des bandes vidéo de grande qualité, permettent à nos collègues japonais de bénéficier d'une formation continue en endoscopie de très haute tenue. On ne peut que souhaiter que ces formations didactiques puissent être disponibles pour tous, en langue anglaise, afin de compléter notre formation continue en sus du très haut niveau des formations dispensées en France en particulier sous l'égide de la SFED, de la FMC HGE, des organismes de DPC ou en Europe par l'ESGE.

Avenant n°6 : le "oui mais" du SYNMAD. D'aucun pourront critiquer la position du SYNMAD partagée par la quasi-totalité des syndicats de médecine spécialisée. Fallait-il signer cet avenant conventionnel et ainsi rejoindre la convention médicale avec un si faible niveau de rémunération de la télé-expertise? N'était-ce pas une insulte à notre exercice médical? Certainement oui mais le thème de télé-expertise est-il le plus approprié en la circonstance ? Les avis téléphoniques que nous donnons tous, tous les jours, à un confrère médecin généraliste, urgentiste ou de toutes autres spécialités, ne devraient-ils pas porter le nom de téléconseils ? Le positionnement du SYNMAD s'est fait sur l'espoir de voir l'article 99 de la LFSS enfin disparaitre si l'accord signé entre l'UNCAM et la FNMR abouti. Il ne nous parait en effet pas acceptable que le Directeur Général de l'Assurance Maladie puisse baisser, unilatéralement, sans négociation conventionnelle, la valeur d'un acte au principe que l'enveloppe budgétaire serait dépassée. Qu'en serait-il si tel était le cas de la coloscopie visant à éviter de nombreux cancers colorectaux et alors qu'on en dénombre plus de 40 000 cas chaque année et que ce cancer tue 20 000 personnes par an ? C'est dans cet état d'esprit que le SYNMAD a demandé aux Spé CSMF et à la CSMF de signer cet avenant n°6 et de rejoindre la convention médicale. Nous pensons en effet que la réforme profonde du système de santé que nous devons mener ne peut se faire sans notre présence et l'influence que nous comptons avoir. Ce oui n'est donc pas un oui de dépit mais un oui combattif d'un syndicat réformiste, politiquement responsable et qui mesure les enjeux de notre système de santé dont l'évolution ne pourra se faire sans mettre au cœur de la discussion la pertinence des soins, la territorialité, l'accès aux soins des patients et des conditions d'exercice dignes pour les professionnels de santé que nous sommes.

Docteur Franck DEVULDER
Président du SYNMAD
Mai 2018