Syndicat National des Médecins Français
Spécialistes de l'Appareil Digestif

eJOURNAL - SYNTHESE 2018

jeudi 13 décembre 2018 eJOURNAL

Nous pourrions consacrer la totalité de ce dernier eJournal de l'année 2018 aux trois faits politiques et syndicaux les plus marquants qui ont rythmé ces derniers mois, à savoir le retour de la CSMF dans la Convention Médicale en signant l'Avenant n°6 consacré à la Télémédecine, les interrogations et craintes légitimes de la CARMF et de tous les syndicats médicaux quant à l'avenir de notre régime de retraite à l'aube de la mise en place du régime de retraite universel ou aux promesses de voir arriver dans nos pratiques la recertification pour tous. Nous pourrions également consacrer une grande partie de ce journal à la pertinence des soins voulue par le Ministère de la Santé, soutenue par de très nombreux responsables d'organisations professionnelles, et que nous, gastroentérologues, appelons de nos vœux pour ce qui est, au moins, de la coloscopie de dépistage. C'est d'ailleurs dans cet esprit que l'ensemble de la profession, réuni au sein du CNP HGE, a cosigné le remarquable travail initié par la SFED consacré aux critères de qualité de la coloscopie et du compte-rendu de coloscopie. Nous pourrions aussi développer le champ de l'e-santé et de l'intelligence artificielle et nous émouvoir, à l'heure où chacun y va de ses ambitieux projets, de l'état de nos logiciels "métier" qui ne sont pas interopérables et où les informations structurées sont le plus souvent étonnement absentes. A quand un logiciel en ligne élaboré en collaboration avec les médecins tenant compte des spécificités des différentes spécialités médicales et chirurgicales, enrichissant un DMP structuré qui à l'heure prochaine de l'intelligence artificielle améliorera de toute évidence la prise en charge des patients ?

Nous aurions pu, surtout, comme nous l'avons déjà fait, largement développer le plan "Ma Santé 2022" présenté le 18 septembre dernier par le Président de la République et reprenant, en grande partie, les conclusions des travaux du HCAAM. La territorialité et l'accès aux soins pour tous les Français y sont largement développés. Nous savons tous qu'il s'agit d'un problème crucial et que nous vivons depuis quelques années un accroissement des inégalités d'accès aux soins. Qui d'entre nous n'a pas, chaque semaine, voire chaque jour, des patients qui n'ont plus de médecin traitant et dont l'accès aux consultations spécialisées nécessitent des semaines, voire des mois, d'attente ? Une offre de soins régionale basée sur une meilleure coopération entre les professionnels de santé, aidée par les outils modernes de la télémédecine, aujourd'hui, et de l'intelligence artificielle, demain, doit permettre de répondre à cette problématique d'accès aux soins. Il est de notre devoir de nous organiser pour y répondre malgré la surcharge considérable de travail à laquelle nous sommes de plus en plus confrontés. A défaut, nous laisserons le champ libre à l'Etat qui organisera la santé dans nos territoires sans forcément tenir compte des spécificités locales et régionales.

Nous aurions pu, en effet, développer tous ces thèmes et pourtant… Pourtant la France vit depuis 4 semaines au rythme d'un climat insurrectionnel mené par le mouvement des "gilets jaunes" aux revendications légitimes mais souvent hétérogènes et entachées de violences inédites sous notre République. Et pourtant, la France a encore été frappée par un attentat meurtrier perpétré avant-hier en plein cœur du si merveilleux marché de Noël de Strasbourg. Le comité de rédaction et le comité scientifique de l'eJournal s'associent pleinement à la douleur de nos amis alsaciens durement touchés dans cet attentat. Notre démocratie doit faire face à ces attaques et rester à l'écoute de ses concitoyens. Cela ne peut néanmoins pas nous faire oublier la nécessité de réduire notre endettement. Les mesures annoncées par le Président de la République auront, quoi qu'il en soit, un impact négatif sur les comptes de l'Assurance Maladie. Nous formulons l'espoir que, 2019, sera l'année d'une France plus apaisée, moins attaquée, soucieuse des craintes de chacun mais résolument déterminée à maintenir notre unité nationale et, en matière de santé, à prendre le virage d'un meilleur accès aux soins pour tous.

Permettez-moi au nom du Comité de Rédaction de vous souhaiter à vous ainsi qu'à vos familles, de très joyeuses fêtes de fin d'année et de vous présenter avec un peu d'avance, nos meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité pour 2019.

 

Dr Franck DEVULDER
Décembre 2018