Syndicat National des Médecins Français
Spécialistes de l'Appareil Digestif

Editorial du Président

Les JFHOD viennent de se clôturer sur un succès remarquable pour son comité d’organisation constitué de la SNFGE et de la FMC HGE, soutenu par l’engagement sans faille de toutes les sociétés scientifiques et professionnelles de l’hépato-gastroentérologie. 4063 participants : un record pour les médecins français et étrangers inscrits ! Ces journées sont devenues incontournables pour l’ensemble de l’hépato-gastroentérologie francophone.

Lors de ces journées, le SYNMAD a tenu comme chaque année son symposium que je vous invite à retrouver en cliquant sur ce lien. Celui-ci a permis l’annonce de la création d’une nouvelle cotation pour la pratique de biopsies multiples chez des patients souffrant d’un EBO long et dans le cadre de la surveillance des MICI, en respectant les données scientifiques actuelles. Cette facturation s’inscrit dans une démarche d’amélioration de nos pratiques professionnelles. Elle verra le jour avant la fin de cette année. Le Docteur Yves ALLIOUX, responsable du département des actes médicaux à la CNAMTS, nous a expliqué la méthodologie de la hiérarchisation des actes de notre spécialité. Comme vous le savez, le CNP HGE a, sur demande de la CNAMTS, proposé cinq actes non inscrits aujourd’hui à la nomenclature et qui devraient également trouver une ligne budgétaire dans un très proche avenir. Il s’agit de l’exérèse de polypes de grande taille (plus de 10 mm dans le tractus digestif supérieur, plus de 15 mm au niveau colo-rectal), de la pH-métrie Bravo, de l’exploration du colon par la vidéo capsule endoscopique, du traitement de la maladie hémorroïdaire par le HAL Doppler, et de la radiofréquence des lésions dysplasiques du bas œsophage. Le symposium du SYNMAD a donné l’occasion à Madame le Docteur Monique WEBER, Directrice Générale de l’OGDPC, de nous expliquer les changements issus de la refonte du DPC dans la nouvelle loi de santé. La finalité de cette réforme est, aux dires du cabinet ministériel, de simplifier un système jugé trop complexe tout en maintenant la philosophie initiale du DPC, qui vise à associer une phase de formation continue à une analyse des pratiques professionnelles afin de contribuer à la meilleure formation possible pour chacun d’entre nous.


Nous reviendrons régulièrement vers vous dans les semaines et mois à venir afin de vous informer sur les avancées dans les négociations conventionnelles menées pour l’ensemble des médecins libéraux et sur les spécificités concernant l’hépato-gastroentérologie où le SYNMAD met tout en œuvre pour améliorer notre pratique professionnelle.

Franck DEVULDER
Mars 2016 - 14

« ET SI ON PARLAIT ARGENT – ACTE 2 ! »

MODERATEURS :
Docteur Franck DEVULDER- Président du SYNMAD
Docteur Frédéric CORDET – Secrétaire Général du SYNMAD
Docteur Thierry HELBERT – Past Président du SYNMAD

I.     Valorisation des biopsies ciblées dans des indications très validées (dans un contexte de santé publique)

     Docteur Philippe BULOIS, Président de la SFED

II.    Présentation sur l’organisation du financement des actes nouveaux

       Docteur Yves ALLIOUX, responsable adjoint du Département des Actes médicaux (DDGOS/DOS – CNAMTS)

III.   Comment se former en étant indemnisé ; les indemnisations de l’OGDPC.

      Madame Monique WEBER, Directrice Générale de l’OGDPC.

IV.   ASSEMBLEE GENERALE :

-         Rapport moral – Dr. Jean Paul JACQUES / Dr. Frédéric CORDET

-         Rapport financier – Dr. Denis CONSTANTINI

Notre exercice évolue. La loi de modernisation de notre système de santé voulue par Madame Marisol TOURAINE vient d’être promulguée même si le tiers payant généralisé pour tous s’est fait retoquer par le Conseil Constitutionnel… Le Conseil d’Administration du SYNMAD travaille sans relâche à une amélioration de notre exercice professionnel et nous espérons ne pas vous décevoir par le programme du symposium SYNMAD qui se déroulera lors des JFHOD le samedi 19 mars de 13h à 14h20 dans l’amphithéâtre Bleu dont vous trouverez ci-dessous le déroulé :


ET SI ON PARLAIT ARGENT – ACTE 2 !

MODERATEURS :
Docteur Franck DEVULDER - Président du SYNMAD
Docteur Frédéric CORDET - Secrétaire Général du SYNMAD
Docteur Thierry HELBERT - Past Président du SYNMAD

I. Valorisation des biopsies ciblées dans des indications très validées
(dans un contexte de santé publique) - Docteur Philippe BULOIS, Président de la SFED

II. Présentation sur l’organisation du financement des actes nouveaux
Docteur Yves ALLIOUX, responsable adjoint du département des actes médicaux,
DDGOS/DOS - CNAMTS)

III. Comment se former en étant indemnisé ; les indemnisations de l’OGDPC.
Madame Monique WEBER, Directrice Générale de l’OGDPC

IV. ASSEMBLEE GENERALE : Rapport moral - Jean Paul JACQUES / Frédéric CORDET
Rapport financier - Denis CONSTANTINI

 

Nous espérons vous y retrouver nombreux. Notre présence en nombre est importante à l’heure où il nous faut être solidaires et unis pour répondre aux enjeux futurs de la médecine libérale.

Dr. Franck DEVULDER
Président

 

 

 

 

 

LinkedInGoogle+

Le e-Journal HGE

bulletin dadhesion SYNMAD

Pour les hépato-gastroentérologues,

il n’y a qu’une structure efficace : le SYNMAD.
Affirmez votre participation, votre combat

et votre présence à nos côtés.
Faites adhérer vos collègues

Nous ne vivons que de vos cotisations.
Merci.

 

UNION NATIONALE DES MEDECINS SPECIALISTES - LE SYNDICAT QUI RESPECTE TOUTES LES SPECIALITES
NOTE DE PRESSE du Dr. Patrick GASSER
Président de l'U.ME.SPE.

PLATE-FORME DE L’UMESPE POUR LA NÉGOCIATION CONVENTIONNELLE

UN ENJEU MAJEUR : REPONDRE AUX MUTATIONS DE LA MEDECINE

Conférence de presse du mercredi 9 mars 2016

Cabinet de 2 gastro entérologues secteur II - littoral Côte d'Azur. Qualité de vie. Cherche associé en vue de cession. C.A. 410 K euros.    
Contact Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Les cinq Syndicats médicaux représentatifs, CSMF, FMF, SML, MG France et Le Bloc ont décidé lors d’une réunion de concertation organisée au Club de la presse le 4 novembre dernier d’organiser les Assises de la Médecine Libérale le 11 février 2016.


Le but de ces Assises de la Médecine Libérale était de dégager des grandes lignes partagées par l’ensemble des syndicats médicaux représentatifs avant d’aborder la négociation conventionnelle qui doit s’ouvrir dans les jours qui viennent.

La date du 11 février 2016 a été choisie en réponse à l’invitation faite par le Premier Ministre à participer à une Grande Conférence de Santé à laquelle tous les syndicats représentatifs des médecins libéraux ont décidé de ne pas se rendre. Cette Grande Conférence de Santé était proposée par le Premier Ministre en réponse aux mouvements
qui ont émaillé la fin de l’année 2014 et l’année 2015 contre la loi de santé.

Les Assises de la Médecine libérale ont rassemblé plus de 120 responsables syndicaux issus des cinq syndicats médicaux représentatifs. Les travaux se sont déroulés sur l’ensemble de la journée, répartis en cinq ateliers thématiques le matin et cinq ateliers thématiques l’après-midi.

Le compte rendu de ces Assises de la Médecine Libérale est décliné dans les pages qui suivent (TELECHARGER LE DOCUMENT)

Les dix ateliers ont eu pour thèmes :

1. Protection sociale : maternité, maladie, retraite
2. Accès aux secteurs 1 et 2, Contrat d’Accès aux Soins et espace liberté tarifaire
3. Nomenclature : CCAM clinique et technique, règles nomenclature, actes en urgence
4. ROSP, forfaits, maitres de stages, permanence des soins
5. Parcours de soins, relations médecin traitant-médecins correspondants, prise en charge de l’enfant
6. Territoires et structures : MSP, égalité d’accès aux soins, CPTS, démographie
7. FMC conventionnelle
8. Prévention, dépistage et santé publique
9. Convention : quelles relations équilibrées avec les caisses ?
10. Innovation, télémédecine, recherche

RAPPEL DES DATES - MODALITES D'INSCRIPTION CI-DESSOUS

Chère Consœur, Cher Confrère, Cher(e) Ami(e),

Le SYNMAD –Syndicat National des Médecins de l’Appareil Digestif, vous propose de participer à des programmes DPC validants et indemnisés autour du thème de la Nomenclature – CCAM (cotations des actes) spécifique à l'hépato-gastro-entérologie libérale.

Ces programmes DPC, menés en étroite collaboration avec AFORSPE, organisme habilité à dispenser des programmes DPC par l'OGDPC, vous seront proposés en soirée (20h00 – 22h30) dans les villes ci-dessous. Pour compléter le programme, il vous sera proposé, avant et après la soirée, une phase d'analyse de pratiques professionnelles entièrement par internet depuis votre bureau.

Ces programmes DPC sont exclusivement proposés aux médecins hépato-gastro-entérologues libéraux.

Pour participer, nous vous remercions de vous inscrire selon les modalités précisées ci-dessous.

Vous remerciant à nouveau de votre participation,

Bien amicalement,

Dr. Franck DEVULDER
Président

e dépistage et la prévention du cancer colo-rectal sont une priorité nationale de santé publique et un enjeu majeur pour notre profession. Malgré les belles déclarations du Plan Cancer et alors que nous savons tous comment éviter le cancer colorectal, la politique nationale de dépistage ne parvient pas à impacter de manière significative la courbe de l’incidence de ce cancer.

 

Le rôle et la responsabilité des gastro-entérologues est majeur pour faire reculer ce cancer. L’information et l’éducation de la population sont des éléments importants pour faire naître progressivement des changements et des modifications du comportement des Français vers une attitude plus préventive que curative.

 

Le sondage OpinionWay réalisé par le comité d’organisation du Colon Day a montré que les Français ont une bonne connaissance des moyens de dépistage. Cependant, ils se sentent peu concernés considérant ne pas appartenir à un groupe à risque élevé. Au vu de ce sondage, il semble que le premier frein au dépistage soit l’insuffisance de recommandation de la part de leur médecin. Cela démontre, s’il en était besoin, le rôle central du médecin généraliste dans la réussite de la campagne de dépistage du cancer colo-rectal.

 

Toute la profession, représentée par les sociétés savantes et les organisations professionnelles mobilisée au sein du CNP-HGE, et soutenu par l’Inca, vous invite à vous mobiliser ce mardi 1er Mars afin d’informer directement la population. Cette journée sera l’occasion de diffuser, en amont, auprès des médias, les enjeux et les modalités du dépistage et de la prévention de ce cancer éminemment évitable mais encore mal connu ou mal perçu.

 

Tous les gastroentérologues sont invités à donner un peu de leur temps le 1er mars, soit sur les lieux de consultation, soit lors de conférence grand public ou de stand d’information dans les établissements pour informer directement le public.

 

Le site internet dédié à l’opération (www.colonday.fr) vous permet de vous inscrire. Cela permettra au public de connaître les modalités de votre participation et vous localiser grâce à une carte interactive.

 

Donnons-nous comme objectif de faire baisser de 10 000 le nombre de cancers colo-rectal par an à 10 ans.

Mobilisons-nous !

Dr Eric VAILLANT
Secrétaire adjoint du SYNMAD
Président du Comité d’Organisation de ColonDay
Février 2016

 

 

 

LinkedInGoogle+

Le e-Journal HGE

Page 17 sur 27