Syndicat National des Médecins Français
Spécialistes de l'Appareil Digestif

Fiches Covid-19

Gestion du personnel

jeudi 26 mars 2020 Fiches Covid-19

Mon salarié ne veut plus venir travailler au cabinet médical et avance son droit de retrait. En a-t-il le droit ? La pandémie ne constitue pas un motif en soi. En cas de danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé, le salarié est en droit de suspendre son activité après avoir avisé l’employeur de ce danger. Il suffit que le salarié ait un motif raisonnable de craindre pour sa vie ou sa santé pour qu’il déclenche la procédure d’alerte et de retrait. Le document questions/réponses du Ministère du travail mentionne que les possibilités de recours à l’exercice du droit de retrait sont « forte...

IJ, Prévoyance, impôts...

jeudi 26 mars 2020 Fiches Covid-19

.tableau{ border-collapse: collapse; margin: 1.5em auto; } .tableau,.tableau td,.tableau th { border: 1px solid #ddd; } .tableau th { background-color: #006688; color: white; text-align:center; padding:.2em .5em; font-size: 1.2em; } Je dois interrompre mon activité, puis-je être indemnisé ? Dans le cadre de l’épidémie de coronavirus, l’Assurance maladie prend en charge, de manière dérogatoire, les indemnités journalières pour l’ensemble des professionnels de santé libéraux s’ils sont amenés à interrompre leur activité professionnelle, selon des modalités alignées sur celles appliquées aux sala...

Crise du Covid-19 : prêts bancaires

mercredi 25 mars 2020 Fiches Covid-19

Puis-je interrompre mes mensualités de prêts bancaires ? Dans un communiqué de presse, publié dimanche 15 mars, la Fédération bancaire française (FBF) a listé dans le détail les mesures d’accompagnement que les groupes bancaires ont décidé d’adopter de manière collective pour aider les entreprises à passer ce cap difficile. Télécharger la fiche

La Téléconsultation

mercredi 25 mars 2020 Fiches Covid-19

Quand puis-je faire une téléconsultation ? Depuis les décrets du 9 et du 18 Mars 2020, le champ de la téléconsultation s’est élargi et permet notamment : De réaliser des primo-consultations de patient « cas-possible »[1] à COVID-19 D’assurer la prise en charge à domicile des patients infectés par le coronavirus ou susceptibles de l’être Les règles de passer par le médecin traitant ou d’avoir une consultation présentielle au cours des 12 derniers mois pour permettre la prise en charge par l’Assurance Maladie ne sont plus nécessaire Par ailleurs, pendant la période de l’épidémie, les téléconsult...