Syndicat National des Médecins Français
Spécialistes de l'Appareil Digestif

eJOURNAL - LES GRANDES ÉTAPES À VENIR POUR L'ANNÉE 2020

lundi 27 janvier 2020 eJOURNAL

Il est bien difficile en début d'année de se projeter avec précision pour annoncer les principaux évènements qui rythmeront la vie des médecins pour les 12 mois à venir. Cependant, on peut d'ores et déjà évoquer trois évènements majeurs qui alimentent la presse médicale, la presse généraliste, et les réseaux sociaux.

La réforme des retraites. Celle-ci impacte tous les français et les médecins n'y échappent pas. C'est en particulier le cas des médecins libéraux qui ont la chance d'avoir une Caisse autonome des retraites, la CARMF, qui a su année après année mener une gestion rigoureuse et sérieuse permettant d'anticiper les chocs démographiques. C'est ainsi, entre autres, qu'ont été constituées des réserves importantes alimentées par l'ensemble des médecins libéraux. Cette réforme des retraites, avec mise en place d'un régime à points dénommé régime universel, inquiète. Elle inquiète d'autant plus les médecins libéraux que les différentes simulations faites par le HCRR (Haut-Commissariat à la Réforme des Retraites) révèlent une baisse du montant des cotisations mais une baisse plus importante encore du montant des prestations. Vous savez tous que ces chiffres sont contestés entre autres par la CARMF. Cette réforme des retraites fait l'objet de batailles de communiqués et des avancées obtenues par les uns sont tout de suite contrées par les autres créant un trouble pour chacun des médecins libéraux que nous sommes. Restons unis, chacun dans son rôle, avec une volonté commune partagée par tous de sauvegarder la retraite des médecins libéraux mais également la CARMF. A la CARMF de nous fournir les éléments chiffrés pour lesquels elle a d'ailleurs lancé un audit indépendant et aux syndicats médicaux d'avoir la conscience politique de ne pas faire de ce sujet une énième bagarre mais au contraire une volonté partagée de sauvegarder les retraites des futures générations.

La convention médicale. Le cabinet de la Ministre de la Santé a annoncé que la convention actuelle, souvent décriée, serait prorogée d'un an et que la nouvelle convention ne serait signée qu'après les prochaines élections présidentielles. Face à cette annonce, plusieurs syndicats représentatifs en tête desquels la CSMF ont demandé à ce qu'un avenant conventionnel important puisse être travaillé et signé avant la fin de l'année 2020. Notre détermination est intacte pour que cet avenant constitue un rattrapage et un nouvel élan donné à de nombreuses spécialités médicales et chirurgicales qui ont été oubliées par les politiques publiques menées sous les ministères de Madame BACHELOT et de Madame TOURAINE. Cet avenant devra également prendre en compte une refonte de la coordination entre les différents médecins qu'ils soient spécialistes en médecine générale ou en d'autres spécialités médicales ou chirurgicales. Cette coordination est la base de notre système de santé et elle seule permet d'assurer une offre de soins de qualité que nos concitoyens sont en droit d'attendre.

-  En 2020, dans l'intérêt de la médecine libérale, la CSMF fait sa révolution. Cela va décoiffer ! Le but affiché est clair : faire évoluer de toute urgence la médecine libérale basée sur un projet politique innovant porté par l'ensemble des médecins, généralistes et spécialistes, tenant compte des spécificités de chacun. Mais cette révolution ne s'arrête pas là. Vous savez tous que la CSMF est une confédération de syndicats départementaux. Les statuts vont profondément évoluer afin de répondre à un syndicalisme moderne, capable de répondre aux enjeux de la médecine de demain et aux aspirations des médecins libéraux. Rien ne se fera sans un projet entrepreneurial très ambitieux faisant du siège de la CSMF, rue de Tocqueville, la maison de la médecine libérale et au-delà de la médecine française. Ce projet déjà très avancé permettra de faire de cette maison de la médecine, un lieu d'échanges, de réflexion, d'innovation, accueillant en particulier la maison de l'innovation mais également un incubateur de start-up au service de la médecine et des patients. Cela conduit aujourd'hui le Docteur Jean-Paul ORTIZ dans un tour de France afin de venir à votre rencontre et d'enrichir l'ensemble de ces projets. Le temps presse et un certain nombre d'étapes sont d'ores et déjà à noter dans nos calendriers. Le 1er février 2020 sera crée le syndicat "Les Spécialistes CSMF" qui permettra d'unir l'ensemble des spécialités médicales et chirurgicales décidées à inventer un nouveau modèle pour la médecine libérale. Ce modèle devra prendre en compte la nécessaire coordination entre les médecins généralistes et les différentes spécialités médicales. Ce projet devra intégrer la rémunération à la pertinence et à la qualité où la gastroentérologie est très en pointe en ce qui concerne le paiement à la qualité de la coloscopie. Mais ce projet prendra également en compte la problématique des soins non programmés et celle de l'offre de soins dans des territoires aujourd'hui moins richement dotés tant en médecine générale qu'en médecine spécialisée. Les français méritent mieux et il est temps que les politiques publiques soient menées avec ambition et dans un climat de confiance au service de l'offre et de la qualité des soins. 

Le 2ème temps fort dans nos agendas sera représenté par l'Assemblée Générale de la CSMF en mars prochain qui arrêtera le projet politique, le projet entrepreneurial et la réforme des statuts. Enfin, noter dès à présent dans vos agendas l'Université politique de la CSMF qui se tiendra à Antibes les 4 et 5 septembre prochains. Votre présence est importante. L'engagement de tous est nécessaire pour faire face aux enjeux de la santé. Les gastroentérologues libéraux ont toujours été à la pointe de cet engagement et je compte sur chacune et chacun d'entre vous pour enrichir et porter ces différents projets qui vont dans notre intérêt et celui d'une offre meilleure en santé pour les français.

Au nom du Comité de Rédaction de l'eJournal d'Hépatogastroentérologie, et au nom du Conseil d'Administration du SYNMAD, permettez-moi à nouveau de vous présenter tous nos vœux de bonheur et de santé pour l'année 2020 et de vous souhaiter une très belle et heureuse année. 


Dr Franck DEVULDER

Janvier 2020