Syndicat National des Médecins Français
Spécialistes de l'Appareil Digestif

eJOURNAL - SYNTHESE DU MOIS DE SEPTEMBRE 2019

lundi 30 septembre 2019 eJOURNAL

-    Intelligence artificielle ou Computer-Aid en endoscopie digestive. Cet eJournal signé du Docteur Jean-François REY, Président de la WEO nous incite à lire le livre « Santé et Intelligence Artificielle », publié en fin d’année dernière sous la direction de Bernard NORDLINGER et de Cédric VILLANI. Deux principaux enseignements sont à retirer : d’une part, la place de l’intelligence artificielle dans certaines spécialités mais, également, l’insuffisance d’exploitation des données de l’Assurance Maladie par les politiques tant en termes économiques que de santé publique. En endoscopie digestive, la problématique semble différente tant l’acquisition des images sera opérateur et expérience dépendante. En revanche, les outils d’aide au diagnostic par ordinateur ont déjà montré leurs intérêts dans une amélioration  de la détection des polypes. L’autre intérêt est celui de la classification immédiate par l’ordinateur de la lésion néoplasique ou non avec une sensibilité et une spécificité allant de 90 à 100%. En sus, ces aides à l’endoscopie trouveront leur place pour éviter les pressions dangereuses sur la paroi digestive ou encore détecter les vaisseaux profonds  et même évaluer le risque d’adénopathie néoplasique après une dissection de la muqueuse par exemple.

On voit bien au travers de ces quelques exemples que notre métier est amené à évoluer rapidement et que nous devons être particulièrement à l’écoute de ces technologies nouvelles qui contribueront à l’amélioration de la qualité des soins.

-    Le « Front des retraites » : cet eJournal très riche en informations, rédigé sous la plume du Docteur Jean-Luc FRIGUET, pointe du doigt les nombreuses questions et les interrogations posées par le projet de réforme des retraites et les mesures envisagées dans le cadre du régime universel. Le 11 septembre dernier, l’ensemble des syndicats représentatifs des médecins libéraux a élaboré un communiqué de presse commun rappelant : 

  • Leur attachement aux droits acquis devant être respectés à l’euro près.
  • Que le rapport cotisations/prestations doit être préservé dans tous les cas pour pouvoir maintenir le niveau de retraite actuel pour les générations à venir.
  • Que les réserves constituées dans le régime complémentaire par les surcotisations des médecins doivent être exclusivement consacrées à la sécurisation du niveau de leur retraite et rester aux médecins.
  • Qu’une éventuelle modification du circuit de recouvrement des cotisations ne peut pas précéder la mise en place de la réforme.
  • Que les frais de gestion de l’ensemble des circuits doivent être réduits pour ne pas impacter le produit financier de leurs cotisations.
  • Que la mission sociale de la CARMF doit être maintenue au bénéfice de la solidarité interprofessionnelle. 
  • Que les médecins libéraux doivent obtenir la place qui leur est due dans la gouvernance du régime universel projeté.
  • Que la réforme de respecter les bases du contrat conventionnel qui comporte l’Avantage Social Vieillesse (ASV). 

Si l’ensemble des organisations médicales ne nie ni la nécessité de la réforme, ni le principe de solidarité, ni l’intérêt de la solvabilisation pérenne d’un système en répartition, il nous faut poursuivre les discussions avec le Haut-Commissaire aux retraites et ses équipes pour que les réserves, issues des efforts des médecins libéraux, ne soient pas spoliées, que leur retraite soit préservée dans le respect des efforts réalisés depuis des années et des accords conventionnels en ce qui concerne l’ASV.

Dr. Franck DEVULDER
Président
Septembre 2019