Syndicat National des Médecins Français
Spécialistes de l'Appareil Digestif

eJOURNAL - SYNTHESE JUIN 2018

lundi 02 juillet 2018 eJOURNAL

Système de santé : quel scénario pour éviter la catastrophe ? : Il était temps! Nous ne pouvons que saluer les travaux menés par le Haut Conseil pour l'avenir de l'Assurance Maladie sur une refonte en profondeur de notre système de santé. Trop hospitalo-centré, trop onéreux, telle est la description actuelle que fait le HCAAM de notre système de santé. Le HCAAM propose une politique volontariste de rupture avec notre modèle historique basé sur un principe d'accessibilité, de qualité et de sécurité. En se basant sur les nouvelles technologies mais aussi et surtout sur une incitation faite aux professionnels de santé d'offrir des soins de proximité, cette révolution sociétale a pour ambition d'être plus juste et plus efficiente. Nous alertons cependant les décideurs sur la place importante qui revient aux médecins spécialistes, qui aux côtés de leurs confrères généralistes, doivent eux aussi être incités à mailler le territoire et à offrir une médecine spécialisée de qualité et d'expertise accessible à tous les français.

VCC : remboursement au 14 juillet : d'aucun critiqueront certainement, et à raison, le montant indécent des honoraires retenus pour l'exploration du colon par vidéo capsule endoscopique. Reconnaissons cependant que nous revenons de loin et qu'avec le CNP HGE, il nous a fallu durement batailler auprès des experts de la HAS pour qu'ils reconnaissent, à l'instar des autres pays occidentaux, la valeur scientifique de cette exploration. Saluons donc l'engagement de toute une profession afin que chaque patient relevant de cet examen puisse en bénéficier.

Aujourd'hui, la CARMF, "maillot jaune de la retraite"; demain le RU, dans le ventre mou du peloton !: On voit bien au travers de ce titre l'amertume de son auteur le Dr Jean-Luc FRIGUET dont chacun appréciera l'engagement et l'immensité des connaissances dans un domaine éminemment technique. En dehors de quelques initiés, il est en effet bien difficile de comprendre la complexité de nos régimes de retraite. Une des promesses du Président de la République lors de sa campagne était de simplifier les régimes de retraite qui sont aujourd'hui au nombre de 42 et d'aller vers une plus grande équité de traitement. Qui d'entre nous ne regarde pas avec surprise les avantages, parfois éhontés, de certains régimes spéciaux de retraite ? Qui d'entre nous n'a pas déploré que les salariés du secteur privé aient parfois des conditions si éloignées de leurs homologues dans des métiers équivalents du secteur public? Qui d'entre nous enfin ne s'étonne pas de l'iniquité des 13 différents régimes de réversion qui ont tous des avantages différents pour les bénéficiaires? Cependant, l'inquiétude, et même la colère, rappelée dans cet ejournal par le Dr FRIGUET n'est elle pas fondée? Au-delà des joutes politiques qui semblent aujourd'hui du passé, reconnaissons à la CARMf une qualité de gestion encore très récemment saluée dans la presse financière. Les réserves de la CARMF sont aujourd'hui suffisantes pour pallier au choc démographique que nous vivons aujourd'hui. Elles permettent de maintenir le niveau des allocations mais aussi le très bon fonctionnement du fond d'actions sociales qui agit en consensus et symbiose avec l'entraide ordinale et qui a attribué en 2017 plus de 9 million d'aides aux confrères allocataires ou cotisants. La mise en place du régime universel dans les conditions actuellement définies fera, n'en doutons pas, disparaitre la CARMF et la gestion d'une caisse de retraite pour les médecins libéraux par les médecins libéraux. Mais au-delà, notre inquiétude est celle d'une diminution de nos pensions de retraite et des fonds de solidarité parfois si précieux pour certains de nos confères. Il est temps que les syndicats médicaux, de toute obédience, se positionnent sur l'ASV mais aussi sur le régime de base et le régime complémentaire qui devraient tous trois intégrer le régime universel. La tâche est difficile. La volonté du Président de la République est clairement affichée mais ce n'est qu'unis que nous pourrons faire entendre notre voix qui est juste et raisonnable, empreinte d'une solidarité mais aussi du respect du travail accompli.


Docteur Franck DEVULDER

Président du SYNMAD
Juin 2018