Syndicat National des Médecins Français
Spécialistes de l'Appareil Digestif

eJOURNAL

eJOURNAL SYNMAD - 31 OCTOBRE 2014 - LES RAISONS DE LA COLERE

vendredi 31 octobre 2014 eJOURNAL

Dans les pas des pharmaciens… La journée de contestation de l'ensemble des professions libérales a été un succès sur le terrain et dans les médias. Si la quasi-totalité des syndicats représentant les professions libérales se sont mobilisés dans le cadre d'un mot d'ordre unique, la mobilisation des médecins a cependant été faible. Les enjeux des médecins étaient différents de ceux des pharmaciens, et face au danger immédiat de mise des médicaments en accès libre dans les grandes surfaces, il n'était pas étonnant que leur mobilisation soit massive. Il est cependant important de tirer les conclus...

LE CONTRAT D'ACCES AUX SOINS : BIENTOT LE BILAN A UN AN

mercredi 29 octobre 2014 eJOURNAL

Le Contrat d'Accès aux Soins approche de son premier anniversaire. Environ 1/3 des médecins éligibles, soit un peu plus de 11 000 médecins secteur 2 et 1, se sont engagés à stabiliser leurs pratiques tarifaires en échange d'une prise en charge partielle de leurs charges sociales par la Caisse d'Assurance Maladie, et l'accès à des revalorisations réservées jusque-là au secteur 1. D'ores et déjà, il a permis à des collègues bloqués en secteur 1 d'avoir droit à supplément d'honoraire. Et, l'objectif politique de calmer le « bashing » anti-secteur 2 est en cours d'atteinte, la CNAM venant récemmen...

Une RCP pour le traitement de l'hépatite C : le Synmad dit non !

lundi 22 septembre 2014 eJOURNAL

Alerté par la commission hépatologie du CREGG, le SYNMAD dénonce le saucissonnage de notre spécialité qui est une menace réelle pour l'hépato-gastroentérologie libérale. Suite au rapport DHUMEAUX, l'AFEF et la HAS ont proposé des réunions de concertation pluridisciplinaire pour le traitement de l'hépatite C. Quelle est l'utilité d'une « concertation » alors que la quasi-totalité des patients seront guéris par une combinaison de deux molécules per os bien tolérées pendant douze semaines ? Les cas complexes, marginaux numériquement, ne seront évidemment pas pris en charge par l'hépato-gastroenté...

ROSP des hépato-gastroentérologues : un bon début !

eJournal Juin 2014

mercredi 18 juin 2014 eJOURNAL

Durant ce mois de juin, les hépato-gastroentérologues vont percevoir les premiers versements de la Rémunération sur Objectifs de Santé Publique. Sur plus de 2200 hépato-gastroentérologues, à exercice libéral à temps partiel ou complet, seuls 58 d'entre eux ont refusé la ROSP soit 2.7 %. Ce taux est tout à fait similaire au refus des médecins généralistes et nettement moindre que nos confrères cardiologues. Cette adhésion massive à la ROSP est, pour le SYNMAD, un plébiscite de notre engagement dans cette démarche novatrice. Nous vous rappelons que les indicateurs étaient dédiés, pour quatre d'e...

Election du nouveau président de l'U.ME.SPE : un hépato-gastroentérologue remplace un hépato-gastroentérologue !

eJournal Mars 2014

lundi 17 mars 2014 eJOURNAL

Après douze ans de présidence à la tête de l'U.ME.SPE, le Docteur Jean-François REY, ne postulait pas à un nouveau mandat. Nous tenons ici à saluer, son engagement pour la défense de la médecine libérale dans toutes ses composantes en n'oubliant jamais qu'il était hépato-gastroentérologue et un des fondateurs du CREGG. En cela, il perpétuait la ligne politique initiée par Claude MAFFIOLI, tout d'abord comme Président de l'U.ME.SPE, puis, Président de la CSMF et également hépato-gastroentérologue.  A travers les différentes négociations conventionnelles, la signature des avenants, à travers la ...

La délégation de taches : une nouvelle frontière ? Pour qui ?

lundi 17 mars 2014 eJOURNAL

La délégation de tâches, voire le transfert de compétence, très utilisée dans les pays anglo-saxons où la démographie médicale est sensiblement inférieure à la nôtre est fortement promue par le pouvoir politique en France. La baisse de la démographie médicale (en fait très amortie en particulier dans notre spécialité) est l'argumentaire affiché, la baisse des coûts l'objectif recherché. L'Etat s'est donné les moyens de l'accoucher au forceps grâce à l'article 51 de la loi HPST et à la docilité de la HAS. La décision récente avalisée par la HAS d'une délégation de tâche pour la pose de voie vei...

La déclaration des indicateurs de la ROSP en hépato-gastroentérologie : ce n'est pas toujours un long fleuve tranquille !

Démarche à faire report date 9 mars 2014

lundi 24 février 2014 eJOURNAL

Les hépato-gastroentérologues doivent, avant le 28 Février 2014, renseigner une partie de leurs indicateurs déclaratifs pour bénéficier de l’ensemble de la rémunération. Différentes consignes émanant soit des syndicats, soit même de la caisse d’Assurance Maladie, sont parfois contradictoires et il est donc grand temps de clarifier les choses. Concernant les indicateurs organisationnels de votre cabinet, une excellente mise au point a été faite par Jean-Fabien REY sur l’e-journal en janvier 2014 mais quelques ajustements sont nécessaires. Si vous n’aviez jamais renseigné ces indicateurs en 2012...

Que souhaiter aux hépato-gastroentérologues pour 2014 ?

eJournal Janvier 2014

jeudi 30 janvier 2014 eJOURNAL

Éditorial Actualités et informations Défendez votre FMC-HGE simplement en votant ! Élections au Collège libéral de la FMC-HGE Flash info du 21 Janvier 2014 : N’oubliez pas de renseigner les deux indicateurs déclaratifs de la ROSP Rubrique Questions/Réponses Annonce Remerciements à l’industrie À propos du Journal Électronique du SYNMAD

Le contrat d'accès aux soins (cas) pour les hépato-gastroentérologues de secteur 2 : une bonne note mais peut mieux faire !

eJournal Septembre 2013

mercredi 25 septembre 2013 eJOURNAL

En effet, les hépato-gastroentérologues de secteur 2 éligibles au contrat d'accès aux soins sont 28% à avoir signé ce contrat. Ceci nous place dans une moyenne haute par rapport aux autres spécialités mais reste en-deçà du seuil de 33% qui est inscrit dans l'avenant n°8. Bien évidemment, le taux de 33% s'applique à l'ensemble des spécialistes et, comme selon toute vraisemblance, le contrat d'accès aux soins sera signé début octobre lors du Comité Paritaire National, les spécialités en-deçà du seuil minimal n'en seront pas exclues. Toutefois, les négociations avec la caisse d'Assurance Maladie ...

Le contrat d'accès aux soins (cas) : c'est aussi pour les secteurs 1 !

eJournal Juin 2013

mercredi 19 juin 2013 eJOURNAL

L'adhésion des praticiens au contrat d'accès aux soins tarde à décoller pour deux raisons essentielles, la lenteur de la caisse d'Assurance Maladie pour rencontrer les praticiens et promouvoir ce contrat et le lynchage systématique par certains syndicats représentant essentiellement les chirurgiens, anesthésistes et obstétriciens à haut niveau de dépassement. Il est bon de rappeler ici, pour l'hépato-gastroentérologie, que seuls 40 % des hépato-gastroentérologues sont en secteur 2 et que le taux moyen de dépassement actuel de nos confrères est de 35 %, ce qui est loin du 100 % maximal autorisé...