Syndicat National des Médecins Français
Spécialistes de l'Appareil Digestif

eJOURNAL DE SYNTHESE DU MOIS JUIN 2017

jeudi 29 juin 2017 eJOURNAL

- Endoscopie digestive : hépato-gastroentérologues et chirurgiens, des performances forcément différentes. Ce journal rapporté par le Docteur Jean-François REY rappelle un article publié dans « Endoscopie » en 2009 comparant les performances en coloscopie d’hépato-gastroentérologues en formation du niveau « chef de clinique » aux chirurgiens de même niveau de formation en pathologies chirurgicales. Que ce soit en termes de progression jusqu’au caecum ou de détection des polypes, la différence est significative au bénéfice des hépato-gastroentérologues. Cela démontre, s’il en était besoin, combien l’endoscopie digestive diagnostique et thérapeutique est une entité à part entière et que les velléités de quelques rares chirurgiens hospitalo-universitaires de vouloir former, en sus de leur cursus de formation dans le DES de chirurgie, des internes de chirurgie à l’endoscopie thérapeutique est une ineptie et un recul évident en termes de qualité de soins.

- Intrusion du ministère des tutelles dans la gestion financière : mise en péril de la solvabilité des régimes de retraite ! Cet e-journal du Docteur Jean-Luc FRIGUET, administrateur de la CARMF et du SYNMAD sonne comme un cri d’alarme. Un décret publié en mai 2017 vise à restreindre l’autonomie de gestion financière des caisses des professions libérales. En sus, ce texte prévoit un adossement strict des actifs aux déficits techniques des 10 années suivantes. Cela est particulièrement pénalisant pour la CARMF car remettant en cause les effets bénéfiques de la réforme de 1996 concernant la répartition provisionnée qui a permis à la caisse d’accumuler des excédents pour constituer des réserves destinées à être utilisées dans les 20 années à venir afin de combler les déficits liés aux déséquilibres démographiques. Ainsi imposé, l’adossement va modifier l’allocation d’actifs se traduisant par un manque à gagner pour les réserves pouvant atteindre 1 milliard d’euros, ce qui nécessiterait pour préserver l’équilibre un réajustement de 5% par hausse des cotisations et/ou baisse des allocations retraite.

- Devoir de vacances : n’oubliez pas de tenir compte des changements récents.
Cet e-journal du SYNMAD est un rappel afin que nous n’oublions le passage de la MCS à 5 euros portant ainsi la CS+MPC+MCS de 28 à 30 euros pour les médecins Secteur 1 ou Secteur 2 ayant signé l’OPTAM. N’oublions pas non plus de coter les biopsies étagées réalisées dans le cadre de la surveillance des MICI. Ce code HZHE002 vous sera rémunéré 17.60 euros. Sachez analyser les nouvelles conditions offertes par l’OPTAM avec une dégressivité de la prise en charge de nos charges sociales en fonction de l’atteinte de l’objectif, la possibilité de choisir entre ses objectifs individuels calculés sur les années 2013, 2014, 2015 et le taux moyen calculé pour un cabinet de groupe. Ce journal du SYNMAD nous rappelle également le bon espoir de voir enfin l’exploration du colon par vidéo capsule hiérarchisée et tarifée avant la fin de l’année 2017.

L’ensemble du comité de rédaction de l’e-journal se joint à moi pour vous souhaiter de très bonnes vacances d’été et nous vous donnons rendez-vous début septembre pour la poursuite de nos publications pluri hebdomadaires.


Dr. Franck DEVULDER
Président